5 oct. 2014

►Bal de givre à New York de Fabrice Colin - Une grande déception [#53]

                             Bal de givre à New York - Fabrice Colin                         

♦ J'avais repéré Bal de givres à New York il y a quelques temps déjà sur la blogosphère et j'en entendais beaucoup de bien, mais je ne peux pas dire que ce fut une très agréable lecture pour moi.
En effet, dans le résumé, on nous dit que Anna Claramond, la protagoniste, ne se souvient plus de rien à part son nom, mais dans le roman elle se souvient de plus de choses que son nom, je ne pourrai malheureusement pas vous les cités, car j'ai lu le livre il y a un moment maintenant et je fais partie de ces gens qui n'aiment pas quand le résumé ou la couverture ne reflète pas réellement le contenu du roman, c'est le cas ici.


♦ Nous suivons donc Anna pendant toute l'histoire, mais je vous avoue que je n'ai pas pris plaisir à la suivre dans ses aventures, premièrement parce que je n'ai pas accroché au style de l'auteur, le roman m'a semblé très brouillon et bâclé et deuxièmement parce que je n'ai absolument pas compris ce qui se passait dans l'histoire de ce fait cette chronique sera très courte et oui, c'est normal que parfois, nous ne comprenions pas un passage d'un roman par distraction ou que sais-je, mais là c'est exagéré, je ne comprenais absolument rien de rien à ce roman, je ne voyais pas dans quel genre d'univers Anna se trouvait... et je peux faire une longue liste sur les choses que je n'ai pas compris dans ce roman. Quand je lis, aujourd'hui, des chroniques de blogueurs qui disent qu'ils ont adoré ce roman, je me demande s'il n'y a pas un truc qui cloche avec moi ?!
Je me demande si je n'étais pas dans mon état pour lire un livre si complexe ? Était-il si complexe que ça ?
♦ Enfin bref, voilà une courte chronique sur un court roman que je n'ai pas apprécié, dont je n'ai pas compris l'histoire et dont je n'ai pas apprécié l'héroïne et les personnages secondaires.
Fabrice Colin m'a bien déçu, moi qui pensais lire prochainement un de ses autres romans et bien non, je ne pense pas lire d'autre livre de cet auteur, dommage !


 «La porte s'ouvrit pour me laisser sortir. Le matin était devenu bleu, éblouissant. Je descendis quelques marches puis m'arrêtais. Le parterre était jonché de pétales de roses des milliers de pétales, d'un rouge intense qui ne laissait plus voir le sol.»


En bref :
Les -: la complexité de l'histoire (si complexité il y a ?), de l'écriture de l'auteure, je n'ai pas non plus aimé l'héroïne et les personnages secondaires. 
Les +: /

----
Ma note : 08/20
----


Résumé :


Anna Claramond ne se souvient plus de rien. Seul son nom lui est familier. La ville autour d’elle est blanche, belle, irréelle. Presque malgré elle, la jeune fille accepte les assiduités du beau Wynter, l’héritier d’une puissante dynastie. Bal de rêve et cadeaux somptueux se succèdent avec lui mais Anna sent que quelque chose ne va pas. Qu’elle est en danger. De plus, des indices et des messages sont semés à son attention par l’insaisissable Masque, un fugitif recherché. Qui est son ennemi, qui est son ami ? Anna sait qu’elle doit se souvenir. Mais que lui réservera sa mémoire une fois retrouvée ?



Albin Michel Wiz

288 pages ; 15,50€

Bal de givre à New York

Fabrice Colin

4 commentaires:

  1. Je recherche depuis super longtemps ce livre mais soit je n'arrive pas à le trouver dans un cultura soit je prends un autre livre ce qui est frustrant depuis le temps qu'il est dans ma wishlist ! XD
    Je pense que ta chronique ne va pas me freiner dans mon envie de le lire mais c'est dommage que tu ne l'as pas aimé, c'est horrible cette sensation de ne pas aimer un livre alors que tout le monde l'apprécie XD
    En tout cas même si ta chronique est courte, j'aime bien tes propos comme toujours ♥
    Bisous ♥

    RépondreSupprimer
  2. Ah oui, effectivement, tu n'as pas aimé... Dommage !

    RépondreSupprimer
  3. Je te rejoins complètement sur ton avis .. Ce livre est bizarre et incompréhensible ...

    RépondreSupprimer
  4. Je n'ai pas non plus aimé ce livre, il était assez sans dessus dessous, avec plein d'éléments que l'auteur n'arrivait pas vraiment à mettre en place. C'est l'image du bordel qui me revient facilement quand je pense à Bal de Givre à New York.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...