23 mars 2014

[Chronique #36] No pasaràn, le jeu de Christian Lehmann


Titre original : No pasaràn, le jeu
Titre français : No pasaràn, le jeu
Christian Lehmann

 Editions L'École des Loisirs (Médium) -1996-  233 pages




Synopsis : 
Thierry, Éric et Andreas sont trois camarades de classe liés par leur passion commune pour les jeux sur ordinateur. Pendant un voyage scolaire à Londres, ils font une escapade qui les mène dans un magasin spécialisé, une caverne d'Ali Baba pour fanatiques de simulation sur petit écran. Mais le marchand, un vieil homme, remarque sur la poitrine d'Andreas un insigne auquel ses camarades n'avaient pas accordé d'attention. Il murmure "Ça ne finira jamais…" et leur donne un jeu. En leur ordonnant d'y jouer. Un jeu "d'enfer".

Quand le virtuel rejoint le réel, quand le passé pare l'actualité d'un désagréable air de déjà vu, le frisson n'est pas loin. Celui qui attend les trois héros de cette histoire est du genre "grand frisson". Ils en ressortiront profondément bouleversés, tout comme le lecteur de ce roman qui se déroule sur fond de guerre, proche et lointaine à la fois, en Bosnie, et où ressurgissent les fantômes des poilus de 14-18, des martyrs de la guerre d'Espagne, des déportés de la Seconde Guerre mondiale. Une plongée passionnante dans l'étrange et dans la réalité, en même temps qu'une terrifiante approche des sentiments humains les plus vils. Pour une prise de conscience aussi, de l'importance du savoir et du souvenir.





Mon avis : 

     Andréas est un lycéen qui n'aime pas les cours (classique). Lui ce qu'il aime, ce sont les jeux. Il n'aime pas seulement la violence des batailles, il apprécie voir la souffrance des victimes. Pour lui, le meurtre est un jeu.
Thierry est le plus responsable. Il sait où sont les limites. Il n'est pas violent et n'aime pas enfreindre les règlements.
Eric est facilement influençable et assez sensible.

     J'ai lu ce livre pour l'école et je l'ai relu pour le Monopoly challenge, bien qu'avant ma première lecture le sujet ne me tentait pas trop, j'étais bien obligée de le lire et c'est ce que j'ai fait. Et ce fut une grosse déception tant pour la première que pour la seconde lecture.
D'abord, je trouve qu'il n'y avait pas beaucoup d'action. Je ne m'attendais pas à un livre d'action, mais je l'ai vraiment trouvé ''plat''.

     Je n'ai presque pas ressenti de sentiments et surtout surtout, j'ai détesté les personnages, je n'arrivais pas à me mettre à leur place et à penser comme eux et ce qui est vraiment frustrant même pour une relecture, c'est de ne pas aimer ceux-ci. Un autre point négatif étant que l'on en apprend pas plus sur les personnages, un peu sur Andréas et sa famille, mais sinon, pas plus que ça.

     Je ne comprenais pas grand-chose, déjà que je n'accrochais pas à la plume de l'auteur, là, il commence à nous parler d'informatique, alors là, je dis NON, car moi et l'informatique ça fait deux...

     En conclusion, j'ai été fort déçue par ce livre. Ce qui m'ennuie le plus, ce sont ces personnages dont nous ne sommes pas proches et le manque d'action.



Mouais bof ~ 11/20


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...